Poulet au massalé, saveur de la Réunion

Le massalé réunionnais, une épice volcanique

Avec cette recette de poulet au massalé, c’est la cuisine réunionnaise qui est à l’honneur. Une cuisine parfumée riche de couleurs et de saveurs. Une cuisine gourmande, typique et originale qui regroupe des influences gastronomiques de la cuisine indienne, malgache, africaine, asiatique et française. La multiplicité des ses influences en ont fait une cuisine à part entière.  C’est une cuisine plaisir, une cuisine délicieuse et savoureuse !

Le massalé est un curry, c’est à dire un mélange d’épice originaire d’Inde, dont le mot vient du  tamoul “masâlèï”. Le massalé de La Réunion se compose de coriandre, de cumin, de cardamome , de poivre noir, de piment, de muscade, de girofle, de cannelle, de fenugrec, de curcuma, de gingembre. La liste peut paraître exhaustive,  mais la nature des épices utilisées peut varier. En effet, il n’y a pas un, mais des massalés, le mélange peut être modifié à son goût. Pour ma part, j’utilise une poudre de massalé toute prête. Il en existe de différentes marques et je vous invite à les tester pour trouver le massalé qui vous conviendra. Avec ou sans piment, pour ceux qui n’aiment pas les plats relevés. Mais vous pouvez aussi réaliser vous même votre mélange et l’adapter à votre goût. 

Cette recette de poulet au massalé m’a été transmise par mon ami réunionnais Théo, il y a maintenant 25 ans ! Gloire à toi, mon ami 😉 ,  pour m’avoir fait découvrir cette cuisine réunionnaise et ce plat qui ne m’a pas quitté depuis tout ce temps. Massalé et rhum Charette faisait alors notre bonheur d’étudiant, sur un fond de maloya  😀 . Et je ne vous parle pas du rougail et autre carry qui ont fait la joie de nos soirées.

Une autre recette utilisant du massalé, que l’on pourrait dire emblématique de la réunion est le cabri massalé. Un plat de fête à base de chèvre qui fera l’objet d’un prochain post sur mon blog. En attendant de prendre contact avec Mr Seguin, je vous propose donc la version poulet.

A vos marmites les zoreilles !

Ingrédients:

Pour 6 personnes qui aiment danser le maloya…et boire du rhum !

  • 6 cuisses de poulet fermier soit 1,6 kg (j’avais 4 grosses cuisses, du poulet de compétition !)
  •  4+1 tomates
  • 2 beaux oignons + 1 petit
  • 6 gousses d’ail
  • 2+1 cm de gingembre frais
  • 1  c.a.c. de pâte de tamarin
  • 3 c.a.s. de massalé
  • 2 c.a.c de curcuma (en réunionnais safran pays)
  • 1 c.a.s rase de thym (facultatif)
  • feuilles de Kaloupilé (appelé aussi feuilles de curry,  si vous en trouvez !)
  • coriandre fraîche
  • 2 c.a.s. d’huile
  • sel, poivre
  • piments oiseaux
  • 1 boite de haricots rouges
  • 450 g de riz basmati

1. Bon cari y fait dann’vié marmite (c’est dans les vieilles marmites qu’on fait la bonne cuisine)

Ciselez les  oignons et l’ail. Épluchez  le gingembre et hachez-le. Réunissez dans en mortier l’ail, le thym et le  gingembre et pillez le tout. Coupez les tomates en morceaux. Réservez l’équivalent d’une tomate, 1/2 c.a.c de gingembre, d’un petit oignon et d’une demie c.a.c d’ail.

Faites chauffer l’huile dans la marmite. Ajoutez les cuisses coupées en morceaux et faites dorer. Salez et poivrez.

mélange pilé

2. Attend’ socisse frite dan vante kosson (Attendre que les choses se fassent sans le moindre effort)

Retirez les cuisses, enlevez un peu de graisse si les cuisses ont trop rendu. Versez dans la marmite les oignons, le mélange pilé et faites revenir. Ajoutez les tomates, le massalé, le curcuma. Laissez compoter 5 bonnes minutes.

Ajoutez ensuite le poulet, les feuilles de Kaloupilé, le tamarin dilué dans un verre d’eau. Ajoutez en plus un  verre d’eau. Portez à ébullition et couvrez pour laissez mijoter une demi-heure tout en surveillant.

tamarin

3. Bef dovan i boire d’lo prop (Le premier arrivé c’est le premier servi )

Pendant que le poulet mijote, préparez les haricots rouges. Égouttez la boite de haricots. Faites revenir oignon, ail et gingembre qui ont été mis de coté. Ajoutez ensuite la tomate. Salez et poivrez. Cette base de la cuisine créole s’appelle un rougail.  Faites cuire 5 minutes puis incorporez  les haricots et laissez mijoter 10 minutes.

Dans le même temps, mettez à cuire le riz, dans un rice cooker si vous en avez un ou en suivant les indications de cuisson sur votre paquet. Pour info, un rice cooker pour la cuisson du riz, c’est top !

Enlevez le couvercle sur la marmite du poulet et laissez réduire la sauce si nécessaire.

Dans une assiette, servez le riz avec les haricots rouges et un beau morceau de poulet accompagné de sauce. Parsemez de quelques feuilles de coriandre. Et n’oubliez pas l’essentiel, le piment oiseau ! L’âme de la cuisine réunionnaise 😀 .

Poulet au massalé Un bon massalé !

Bon appétit !

Vous pouvez et devez accompagner ce plat d’un verre de ti punch réunionnais ! Voir deux, même trois…

Pour aller plus loin avec la cuisine réunionnaise :

Et pour terminer, on va danser sur un petit air de maloya  avec Alain Peters, poète réunionnais, “Rest’la maloya”:

Si vous avez aimé cette recette, n’hésitez pas à partager et surtout à vous abonnez au blog et recevoir en prime votre bonus !

A bientôt sur Gastronome attitude !

Alexis

 

 

 

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire